Cosmophonie EP

by Cosmophone

supported by
/
  • Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

     $5 CAD  or more

     

1.
05:02
2.
3.
4.
04:04
5.
6.
04:30

credits

released January 17, 2016

Catherine Laurin: voix
Daniel Quirion: claviers, voix
David Lemyre: guitares, voix
Anthony Richard: basse, voix
Antony Joubert-Tremblay: batterie

Musique: Daniel Quirion (1, 3, 4, 5) ; Catherine Laurin (2, 6)
Texte: Catherine Laurin (1, 2, 6) ; Daniel Quirion (4)
Arrangements par Cosmophone

Photo par Frédéric Champoux
www.fredericchampoux.com
instagram.com/fredchampoux

Enregistrement avec Éric Tessier @ Studio Référence à St-Calixte, Qc
Mixage par Rickster (www.mixedByRickster.com)
Matriçage par Marc-Olivier Bouchard @ Le Lab Mastering Montreal

tags

license

all rights reserved

feeds

feeds for this album, this artist

about

Cosmophone Trois Rivières, Québec

Cosmophone est un groupe rock francophone teinté de jazz, de pop et d'électro

contact / help

Contact Cosmophone

Streaming and
Download help

Redeem code

Track Name: Arbres morts
Des arbres morts
Déambulent dans la nuit blanche
Les yeux comme des grands trous noirs
Comme deux longs corridors

Déracinés
Sculptés par l’égocentrisme
Divisés mais identiques
Dans un décor dystopique

Je ne crois plus à rien du tout
Non je ne crois plus à rien du tout

Autodestruction inhumanitaire
Dans le confort d’une immense cage de verre

Je ne crois plus à rien du tout
Non je ne crois plus à rien du tout

On se maquille
Jusqu’à s’en défigurer
L’égo gonflé d’illusions
Le corps souillé de perfection

Je ne crois plus à rien du tout
Non je ne crois plus à rien du tout
Track Name: Les artifices
Les yeux comme des somnifères
Tous les malades imaginaires
Qui se noient dans leur café

Dans l’ivresse de la nuit blanche
Dans la fièvre hallucinante
On se poudre déshabillés

Schizophrénie collective
Le miroir à la dérive
Oh la nuit notre héroïne

Monotone inexistence
Une infection virulente
Qui s’incruste entre nos tempes
Qui s’incruste entre nos tempes

On se saoule aux artifices
Sans le feu, sans la magie
On se saoule aux artifices
Sans le feu, sans la magie

Les yeux comme des somnifères
Tous les malades imaginaires
Qui se noient dans leur café

La tête gelée, le corps brulant
Des pilules entre les dents
On s’accroche dans le vide

La tête gelée, le corps brulant,
Des tumeurs entre les dents
Et on meurt au fil du temps, et on meurt au fil du temps

On se saoule aux artifices
Sans le feu, sans la magie
On se saoule aux artifices
Sans le feu, sans la magie

Et si on partait loin
Loin du vide qui nous tient
Loin des bombes et de la mort

Et si on partait loin
Des nuages dans les mains
La folie nous rend fous
Track Name: Reflets
Je m’imagine
Flottant apaisé
Je me consume
Évaporé et consommé

Miroir, ton reflet est glacé et éternel

Je me dégage
Transparent silence
Je m’imagine
Omniprésente inexistence

Miroir, ton reflet est glacé et éternel
Track Name: La comète
J’ai les oreilles qui silent
Au bruit de tes je t’aime
J’ai les paupières qui oscillent
Sous les éclats de neige
Qui épousent nos lèvres

Le silence parle d’amour
Quand nos regards s’enlacent
Les jeux de lumière sur nos joues
Des soleils qui s’embrassent
Les yeux remplis de larmes

J’ai peur de nous faire sauter
Du pont dans les nuages
Toutes les bombes déguisées
Explosent dans ma tête
C’est la mort qui nous guette

Tes yeux comme des comètes
Qui filent dans ma tête
Tes yeux comme des comètes
Qui filent dans ma tête